Gelukpa Nyima, Lhassa Apso de 5 ans

Gelukpa souffre de gastrite chronique depuis 1 an 

Gelukpa est une petite chienne anxieuse, greffée sur sa maîtresse et elle garde un comportement de chiot malgré ses 5 ans.

Une autre chienne, Roussia, adulte lorsque Gelukpa est arrivée à l'âge de 2 mois, est décédée depuis et Gelukpa a très mal vécu cela.

Guylaine m'explique aussi que sa chienne et elle ont vécu des événements très durs pendant plusieurs années; le comportement de Gelukpa et ses vomissements sont apparus à ce moment.

Il est très probable que, dans ce cas précis, la gastrite chronique de Gelukpa soit en grande partie d'origine émotionnelle. 


Dès le début de la consultation Gelukpa montre beaucoup de nervosité dès que sa maîtresse s'éloigne de la table; elle tente systématiquement de sauter par terre.

Je commence donc par un protocole sur la tête et le cou de la petite chienne, qui stimule de nombreux points d'acupuncture et permet au bout de plusieurs minutes de la détendre.

L'examen ostéopathique révèle deux chaînes lésionnelles:

l'une avec comme point de départ le thymus, l'autre avec le côlon descendant.

Le thymus est une petite glande juste en avant des poumons et du coeur, sur le sternum, considérée dans l'Antiquité comme le siège de l'âme et de l'énergie vitale. 

John Diamond, psychiatre américain, a prouvé le rôle centra du thymus, qui régule la circulation de cette énergie vitale et constitue le lien entre le corps et l'esprit.

Le fait de trouver ici le thymus en dysfonction semble cohérent avec l'histoire de Gelukpa.

Le thymus, très dense et immobile, tire l'oesophage puis l'estomac crânialement, ainsi que le rein gauche.

Le rein est considéré, en médecine chinoise, comme le siège des grosses peurs: peur de mourir par exemple.

Le côlon quant à lui est associé à la tristesse (ici je pense tristesse suite au décès de Roussia).

Pour Gelukpa j'ai utilisé des techniques très douces pour ne pas accentuer son anxiété et pour pouvoir travailler au niveau informationnel: la petite chienne a accumulé énormément d'émotions négatives qui je pense sont en grande partie responsables de ses symptômes. Le pulsatile rayonnant, le rythme de Becker sont par exemples des techniques qui permettent de travailler en émotionnel, que ce soit sur une structure bien précise (muqueuse gastrique par exemple), sur un organe, sur le crâne etc...

J'ai ensuite travaillé sur le système nerveux autonome, qui contrôle le fonctionnement des viscères et doit être systématiquement pris en compte lors d'affections digestives chroniques.

J'ai terminé par des points d'acupressure qui stimulent la circulation de l'énergie de l'estomac "dans le bon sens": l'énergie (et le transit) descend au lieu de remonter comme c'est le cas lors des vomissements.


Au fil de la consultation Gelukpa s'est allongée sur le ventre, puis affalée sur le flanc, presque endormie.

A chaque traitement, lorsque les structures retrouvaient du mouvement, elle poussait de gros soupirs.

Cette consultation montre l'importance des émotions sur l'organisme et les affections pathologiques qui en découlent;

elle montre aussi la complexité de la prise en charge des affections digestives chroniques: émotionnel, viscéral, nerveux...

Nous sommes convenu avec Guylaine de faire le point dans 3 semaines.